Expédition à la Petite Brasserie Picarde

Pour le mois d’août, j’avais prévu de visiter une brasserie auvergnate dans le cadre de mon dodéc’houblax (explications dans l’article de janvier). Mais mon séjour en Auvergne ayant été écourté, j’ai pioché une brasserie dans le bassin parisien, en l’occurrence la Petite Brasserie Picarde qui est située dans l’Oise à Grandfresnoy près de Compiègne.

Le trajet depuis Paris ne me tentait pas, je n’avais nulle envie de refaire le canal de l’Ourcq puis le Pays de France sous les couloirs aériens de Roissy. Alors j’ai pris le train jusqu’à Soissons. C’est une ville que je n’aime pas particulièrement sauf pour une seule chose : les ruines de l’abbaye St-Jean des Vignes.

Saint-Jean des Vignes côté Ouest

Je me suis un peu plus baladé sur le site que lors de mes précédents passages. Les travaux de restauration ont progressé et on peut maintenant traverser le réfectoire et l’ancien cloître.

Réfectoire de St-Jean des Vignes

Je n’avais pas vu qu’on pouvait le faire auparavant mais cette fois j’essayais de rejoindre l’autre côté pour avoir la façade Est éclairée par le soleil du matin. Je trouve ces ruines vraiment surprenantes parce qu’il ne reste de l’église que la façade et ses 2 clochers. Ceux-ci sont plus hauts que ceux de la cathédrale toute proche, et il ne reste qu’un squelette de pierre : les grandes fenêtres, la rosace et les portes ont disparues.

St-Jean des Vignes côté Est

Le lieu a perdu son statut d’abbaye à la révolution puis a fini par être démantelé et les matériaux revendus au début du XIXe. Seuls les tours ne devaient pas être détruites. C’est donc à peu près ce qu’il reste.

Je suis parti le long de l’Aisne avec un bon vent dans le dos. La route de la matinée a défilé toute seule sous mes roues, sans forcer. Autour de Vic-sur-Aisne, à cause de la présence d’un grand terrain de camping, la route était pleine de vacanciers à vélo. Au centre du village se trouve un petit château.

Château de Vic-sur-Aisne

Plus en aval, au Francport, j’ai traversé l’Aisne pour rentrer dans la forêt de Compiègne. La rivière à cet endroit donnait envie de se baigner malgré les panneaux d’interdiction.

L'Aisne au Francport

Juste après j’ai fait un tour par la clairière de l’armistice. Je n’ai pas vu le plus intéressant qui doit être le wagon dans lequel l’armistice de 1918 a été signé parce qu’il se trouve à l’intérieur d’un bâtiment musée. À l’extérieure, une pierre marque l’emplacement du wagon en 1918. Et sur un côté de la clairière se trouve une austère statue du maréchal Foch.

Clairière de l'armisitice

Le Maréchal Foch

J’ai continué ma route par l’itinéraire cyclable menant jusqu’au centre de Compiègne le long de l’Aisne puis de l’Oise. Je suis arrivé à la gare avec un peu d’avance pour retrouver Lucie qui allait m’accompagner l’après-midi.

Nous avons pique-niqué le long de la rivière un peu en aval de la ville. Je commence à bien connaître la voie verte qui longe l’Oise à cet endroit, elle est vraiment agréable. Nous ne l’avons pas longé très longtemps et avons traversé la rivière à la passerelle de Jaux pour monter dans les collines. Nous avons pris de petites routes de campagne et même une réservée exclusivement aux vélos et aux engins agricoles, un peu sur le modèle de ce qui ce fait en Flandres ou aux Pays-Bas.

Troupeau près de Jonquières

Après quelques kilomètres nous avons atteint Grandfresnoy et la Petite Brasserie Picarde. Le maître des lieux nous a reçu dans sa jolie cour de ferme qu’il rénove. Un groupe de motards était présent et est parti peu après notre arrivée. Ce qui était marrant c’est qu’ils n’ont rien acheté parce que, vous comprenez, ils étaient à moto, ils n’avaient pas la place ! Alors que nous étions venus à vélo avec l’intention de ne pas repartir les sacoches vides.

Cour de la Petite Brasserie Picarde

Nous avons dégusté 3 bières différentes, la Bronzett’ et la Pinte Douce, une blanche et une blonde plutôt légères avec des goûts d’agrumes un peu acidulés. Et la Mirac’ ed St-Ansbert, une ambrée primée d’un Fourquet de bronze au concours de St-Nicolas de Port. Nous sommes bien restés une heure à papoter installés dans le jardin. Nous avons mis les voiles quand Lucie à commencé à me faire des signes, c’est vrai qu’on avait un train à prendre et je ne regardais pas l’heure tourner. Un petite brasserie que je recommande quoi.

Houblons de la Petite Brasserie Picarde

Nous sommes repartis avec 6 bouteilles de 75cl. Lucie en portait une dans son sac à dos au début mais elle a vite fini avec les autres dans ma sacoche, c’était quand même plus confortable.

Au retour, nous avons traversé des zones industrielles et logistiques entre une énorme sucrerie et des entrepôts aux abords de l’autoroute A1. Puis la route a été un peu plus tranquille dans la vallée de l’Automne et nous avons fini par arriver à Crépy-en-Valois sans vraiment faire de pause.

Crépy-en-Valois

Au total j’ai parcouru 96km et Lucie 50. Voila le parcours : http://www.openrunner.com/index.php?id=5207226

Je n’ai pas vu passer le trajet retour en discutant avec un autre cyclo-voyageur, adhérent de l’association Cyclo Camping International. On l’avait repéré sur le quai parce qu’il avait un Tout Terrain Silkroad, une sacoche Ortlieb, une selle Brooks… pas le btwin de monsieur tout le monde. À la gare du nord ce sont des cyclistes russes de retour de Paris-Brest-Paris qu’on a reconnu facilement car ils avaient encore leur drapeau et leur plaque.

Butin de la Petite Brasserie Picarde

Publicités

2 réflexions sur “Expédition à la Petite Brasserie Picarde

    • La Mirac’ est celle qu’on a préféré. Les 2 autres (Bronzett’ et Pinte Douce) sont bien rafraîchissantes avec un goût acidulé et des notes d’agrumes. Et le reste pas encore goûté.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s