Expédition à la brasserie Volcelest

Troisième expédition de mon Dodéc’houblax après la Ferme Brasserie St-Rieul en janvier et la Brasserie Parisis en février, c’est maintenant au tour de la Brasserie Volcelest. Je l’ai choisie parce que ce samedi c’était ses portes ouvertes.

La brasserie se situe à Bonnelles dans les Yvelines, à une quarantaine de kilomètres de Paris. Mais j’ai voulu faire plus long en partant de la lointaine vallée du Loing. Tout ça pour franchir par un col ridicule.

Nous étions 3 à nous être levé pour prendre un transilien à 6h17 Gare de Lyon, direction Souppes-sur-Loing. Là-bas, il bruinait, le genre de petite bruine légère quand on est à l’arrêt mais qui vous trempe quand elle dure pendant les 40 premiers kilomètres. Donc pas de photo de Château-Landon, mais vous l’avez déjà vu sur la première étape de Paris-Albi.

Nous  nous sommes arrêtés une première fois à l’abri sous la halle de Beaumont-du-Gâtinais, pestant contre cette bruine fourbe.

Sous la halle de Beaumont-du-Gâtinais

Puis j’ai expédié la photo au col des Mouchards, le fameux col qui nous a fait nous lever si tôt. Forcément, pour un passage de col, il fallait que la météo fût dantesque.

Col des Mouchards

A peine traversée la vallée de l’Essonne, la pluie s’est arrêtée, laissant place d’abord à un brouillard empêchant de distinguer le haut des éoliennes puis laissant passer quelques éclaircies une fois arrivé à Méréville.

Méréville se proclame capitale du cresson. D’ailleurs une fête du cresson s’y tient cette semaine. En haut du vieux village, nous avons grignoté sous la halle, décidément ce fut une journée thématique. La halle, bâchée sur 2 côtés nous a au moins offert une bonne protection contre le vent.

Halle de Méréville

Nous avons ensuite descendu la vallée de la Juine jusqu’au faubourg St-Martin d’Étampes. Il s’y trouve une grosse église, très visible depuis le train Paris-Orléans, qui a la particularité d’avoir un clocher penché. C’est un peu la Pise francilienne.

Eglise St-Martin d'Étampes

Eglise St-Martin d'Étampes

Nous avons suivi sur quelques kilomètres une voie verte bien agréable le long de la vallée de la Louette. Malheureusement je préviens les amateurs de balades en famille avec enfants, ça ne va pas être possible pour vous. Les barrières des quelques traversées de route sont difficilement franchissables avec remorques ou vélos spéciaux. Dommage ça partait d’une bonne intention.

Après un très beau passage dans le sud de l’Hurepoix, par de petites routes zigzagantes et très champêtres alors que nous nous rapprochions pourtant de plus en plus de Paris, nous finissons par atteindre la brasserie à Bonnelles.

Pour leurs portes ouvertes, ils ont fait les choses en grand. La rue était privatisée, food trucks et orchestres étaient présents. Et nous avons bien entendu fait une petite visite avec un verre de Rotten Skull American IPA à la main.

Fermenteurs de Volcelest

Les sacoches chargées, nous sommes repartis au plus direct vers Paris, rejoignant la vallée de Chevreuse, et donc la ville, au niveau d’Orsay. Ensuite nous nous sommes séparés le long de la coulée verte de la LGV à Sceaux et j’ai poursuivi seul jusqu’à Montreuil en passant par la poterne des Peupliers.

Parcours du Dodéc'houblax #3

Plus de 170km au compteur à l’arrivée. Ce n’est pas fait exprès si c’est de plus en plus difficile d’aller chercher de la bière. D’ailleurs la prochaine expédition sera plus courte.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s