Expédition à la Brasserie St Rieul

Dans le monde de la randonnée cycliste, il existe quelques défis qui incitent à sortir le vélo pendant les 12 mois de l’année. Celui dont j’ai le plus entendu parler s’appelle en français le Dodécaudax, en anglais RRTY (Randonneur Round The Year) et consiste à effectuer une sortie d’au moins 200km par mois pendant 12 mois consécutifs.

Faire une sortie de 200km n’est pas un exploit en soi. Même si je ne l’ai jamais fait et que mon maximum en une journée se situe à peine au dessus de 170km (sur Paris-Laon en 2011 et une étape de Paris-Albi en 2013). La difficulté se situe dans la répétition et dans les mois d’hiver durant lesquels un départ et une arrivée de nuit s’imposent et où les routes et la météo ne sont pas idéales.

Un site américain a lancé ce mois de janvier une variante qui propose de réaliser une sortie à vélo par mois incluant une nuit, de préférence sous la tente, sous le nom de Bike Tour a Month. Il n’y a cette fois pas de kilométrage minimum.

Tous ces défis m’ont un peu titillé et j’y vais donc de ma propre variante, car je n’ai ni envie de faire des journées interminables de 200km, ni envie de me cailler sous la tente un mois de janvier (qui plus est déjà bien entamé). Mon idée vient en partie d’un groupe facebook « pils bike tourism » qui organise des sorties à vélo vers des brasseries du bassin parisien et sur le fait que je suis déjà allé moi-même chercher des bières à Westvleteren en Belgique et à la brasserie des 3 Loups (120km de Paris, 2 fois déjà) et que ce sont des balades qui m’ont bien plu. De plus, l’objectif d’atteindre une brasserie ajoute un côté convivial à l’affaire et masque un peu le côté défi sportif seul.

Je lance donc un dodéc’houblax. De dodéca = 12 et houblax une déformation de houblon pour que ça rime avec dodécaudax. Ça consiste à aller visiter une brasserie à vélo tous les mois de l’année, sans kilométrage minimum mais j’éviterai quand même les brasseries de Paris et Montreuil, c’est un peu trop facile.

Pour le mois de janvier c’était hier direction la ferme brasserie Saint Rieul à Trumilly dans l’Oise, à un peu plus de 80km de chez-moi. J’ai retrouvé Paul et Xavier au point de rendez-vous habituel de la rotonde de la Villette. La pluie mêlée de neige fondue s’est arrêtée un peu avant l’heure de rendez-vous. Nous avons commencé par longer le canal de l’Ourcq. Les passerelles et les zones à l’ombre étaient couvertes d’une fine couche de neige. La région était en alerte orange pluie verglaçante jusqu’à la mi-journée.

Neige le long du canal de l'Ourcq

Ensuite nous avons suivi les petites routes vers le nord en passant par les ruines du château de Nantouillet. Puis en franchissant les collines de la Goële. C’est à peu de chose près la route que j’ai suivi cet été lors de ma première étape en direction de Copenhague.

Château de Nantouillet

À la sortie de St-Soupplets, nous nous sommes retrouvés face à un vent glacial et soutenu qui ne nous a lâché que dans les rares zones un peu abritées. À Nanteuil-le-Haudouin nous étions bien content d’avaler un énorme couscous bien chaud avec un thé à la menthe que nous a gracieusement offert le restaurateur.

Ensuite, sur des routes de plus en plus minuscules où les voitures se sont faites rares, nous avons poussé jusqu’à la brasserie à Trumilly, toujours avec ce vent de face implacable.

La grande ferme de Droizelles

La brasserie est dans un ancien corps de ferme picarde. Comme nous étions les seuls visiteurs au début, Thomas nous a fait une petite visite personnalisée et a répondu à nos questions pendant la dégustation. L’atmosphère du hangar était glaciale (encore plus que l’extérieur) et les bières, bien que très bonnes, auraient gagnées à être servies à quelques degrés de plus. Mais à part ça, tout était parfait dans cette brasserie. La bière d’hiver, la grand cru et la Sylvanecte ont eu un beau succès et nous sommes repartis les sacoches bien remplies de ces bouteilles à la forme rebondie et siglées de la grenouille de Saint Rieul.

Brasserie St Rieul

Pour le retour, nous avons rejoint la gare de Crépy-en-Valois et pris un TER. Les quelques kilomètres jusqu’à la gare nous avons eu le vent dans le dos, ça change tout.

Voila le parcours, avec le retour depuis la gare du nord, ça fait presque 100km au compteur.

Le butin

Publicités

2 réflexions sur “Expédition à la Brasserie St Rieul

  1. Quelle excellente idée … bien q habitué à de petites distances je m’en ferai bien une avec vous … un de ces jours … bravo pour avoir bravé le temps!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s