La presqu’île de Crozon à pied

Nous sommes partis en petit groupe d’amis pour quelques jours de randonnée pédestre autour de la presqu’île de Crozon.

Pour la rejoindre nous avons pris un train jusqu’à Brest puis nous avons profité de la ville une demi-journée avant le traversier qui nous emmènerait sur la presqu’île le lendemain matin.

Le portrait peu flatteur de Brest qu’on m’avait déjà à plusieurs reprises dressé s’est révélé plutôt exact. Brest n’est pas une belle ville.

S’il n’y avait le drapeau, on pourrait penser que l’hôtel de ville est celui de Brest en Biélorussie.

Hotel de ville de Brest

La rue principale est la rue de Siam, qui descend de l’hôtel de ville jusqu’à la rivière Penfeld.

Rue de Siam à Brest

La rivière Penfeld sépare le centre-ville du quartier de Recouvrance. On ne peut voir la rivière que d’en haut, on ne peut pas y accéder puisque c’est une zone du port militaire.

Forme de radoub devant le pont de Recouvrance

Parmi les quelques bâtiments épargnés par les bombardements de la seconde guerre mondiale, côté Recouvrance, il y a la Tour Tanguy, qui abrite un petit musée d’histoire de la ville un peu kitsch mais tout à fait recommandable.

Tour Tanguy à Brest

Sculptures de crabe près de la tour Tanguy

La tour fait face au plus imposant château de Brest.

Château de Brest

A Recouvrance il y a aussi le joli jardin des explorateurs qui offre des vues sur la rade et le château.

Jardin de explorateurs à Brest

Tous les panneaux indiquent doublement en français et en breton. On pourrait croire parfois à de l’elfique.

Jardin des explorateurs en Breton

Sur le cours d’Ajot, un monument américain rappelle le rôle de la ville comme base d’opérations durant la première guerre mondiale.

Monument américain de Brest

C’est à ses pieds, au port de commerce, que nous sommes partis le lendemain pour la presqu’île de Crozon.

Port de commerce de Brest

Il se trouvait notamment dans le même bassin que notre traversier, le navire de sauvetage l’Abeille Bourbon, star du JT quand il y a un cargo en détresse dans le rail d’Ouessant.

L'Abeille Bourbon

Dans le port militaire, j’ai vu un gros navire aisément reconnaissable à ses antennes radar qui était présent à l’armada de Rouen un mois plus tôt.

Port militaire de Brest

Après 30 minutes de traversée, la randonnée a commencé au village du Fret où le sentier s’est d’abord enfoncé dans les terres à travers le bocage. Le sentier ne peut pas suivre le littoral sur cette portion à cause de la base militaire de l’île Longue.

De l’autre côté de l’île Longue, la plage de Rostellec à marée basse nous offre un spectacle de vase et d’algues vertes peu ragoutant.

Plage de Rostellec à marée basse

Vers la base de la péninsule de Roscanavel, le sentier est à nouveau dans l’intérieur des terres. Mais après ce passage nous serons beaucoup plus le long de la côte pour toute la suite du parcours.

Sentier dans les buissons vers Roscanavel

Le sentier que nous avons suivi durant ces quelques jours est le GR34. De façon surprenante, nous ne verrons que très peu de randonneurs.

Nous sommes arrivés ensuite devant l’anse de Camaret. Les plages de sables sont bien plus belles qu’à Rostellec une heure plus tôt. Dans le fond la côte de la péninsule de Roscanavel est très déchiquetée.

Anse de Camaret

Camaret offre un très joli front de mer.

Front de mer de Camaret

Au bout de la digue qui referme sont port se trouvent des chantiers navals, l’église Notre-Dame de Rocamadour et une belle tour rose construite par Vauban.

Tour Vauban à Camaret

Après le village nous avons longé la côte scrupuleusement autour de la pointe du Grand Gouin. Mais nous n’avons pas pu aller au bout de celle du Toulinguet, la pointe la plus occidentale, car c’est un terrain militaire.

Pointe du Toulinguet vue du Grand Gouin

Ensuite, entre le Toulinguet et Pen Hir, nous avons fait une longue pause baignade sur la plus belles plages de la journée.

Plage du Toulinguet

Après cet intermède, nous avons poursuivi jusqu’à la pointe de Pen Hir, aussi connue pour les quelques ilôts qui la prolonge sous le nom de Tas de pois. La chaleur et l’humidité rendaient l’atmosphère très brumeuse.

Le tas de pois

Nous avons passé la nuit dans un centre de vacances d’une association du BTP. Ça manque un peu de gîtes d’étapes dans les environs de Camaret.

Le lendemain matin, le ciel était un peu plus gris. Le paysage est resté le même que celui des pointes à l’Ouest de Camaret : une lande de bruyère et de genêts au dessus de petites falaises d’une quarantaine de mètres de hauteur. Puis il y a des plages, immenses à marée basse en milieu de journée. La plus grande plage de la journée se trouve au fond de l’anse de Dinan. À partir de là nous avons obliqué vers le sud et le cap de la Chèvre.

Anse de Dinan

La Pointe de Dinan comporte plusieurs grottes et une petite arche de pierre.

Pointe de Dinan

Après une longue pause sur la plage, nous avons atteint le cap de la Chèvre, toujours une lande de bruyère. Malheureusement elle est très abîmée par la fréquentation touristique. S’il y a peu de randonneurs sur les sentiers, il y a beaucoup de monde venu en voiture au niveau des caps.

Vers le cap de la Chèvre

Au retour du cap de la Chèvre, nous sommes passés par les hameaux de l’intérieur des terres. Les chemins sont bien différents de ceux de la côte, entourés d’une végétation beaucoup plus luxuriantes, notamment de grandes fougères.

Hameau des environs de St-Hernot

Nous avons passé la nuit au gîte d’étape familial de St-Hernot (bien prononcer le t). Le repas était un vrai repas de randonneurs bien roboratif.

Le troisième jour, nous avons longé la côte vers Morgat. Sur cette petite portion on se serait cru dans les calanques, les eaux étaient turquoises et le chemin était dans un forêt de pins très odorante.

Près du cap de St-Hernot

Le petit phare juste avant Morgat est un des plus jolis que nous ayons vu, contrairement à ceux des caps.

Phare de Morgat

L’anse de Morgat offre une très belle plage. Le matin elle est encore peu fréquentée.

Anse de Morgat

Morgat ressemble à une vraie station balnéaire avec ses hotels et sans doute un casino.

Grand hotel de Morgat

Nous sommes ensuite montés jusqu’au centre de Crozon, tout proche, pour faire quelques courses. La ville n’est pas particulièrement jolie.

De retour sur la côte nous sommes passés à nouveau par de magnifiques plages et en avons profité pour la baignade, maintenant rituelle, du début d’après-midi.

Plage de l'Aber

Après la grande plage de l’Aber, nous sommes passés par les plus beaux paysages de tout le parcours. Les environs de la pointe du Guern, qui pourtant ne créé pas une grosse saillie dans le trait de côte, sont magnifiques et alternent  bruyères, forêts de pins, rochers et petites criques.

Montée vers la pointe du Guern, dans la bruyère

Vue de la pointe du Guern

Pointe du Guern

Au pied des falaises, il y a parait-il quelques grottes marines, mais seuls les kayakistes peuvent les explorer.

Kayaks de mer

Après une nouvelle baignade à la plage très fréquentée de Telgruc, qui se réduisait à peau de chagrin devant la marée haute en fin d’après-midi, nous avons passé la nuit dans un petit gîte indépendant dans un camping.

Le lendemain matin, je suis parti seul et dès le lever du soleil pour la plus longue étape du parcours, 42km en passant par le Menez Hom, petit sommet à 330m d’altitude. Mais finalement la météo pas terrible sur le sommet m’a dissuadé de faire le détour et j’ai donc simplement continué de longer la côte pour une étape de 30km (ce qui reste la plus longue étape).

Les paysages du fond de la baie de Douarnenez sont moins sauvages, le chemin est souvent dans les champs et non dans la bruyère. Les plages sont aussi de plus en plus grandes mais avec des algues vertes plus présentes.

Vue de la pointe de Trefeuntec

GR 34 champêtre près de Douarnenez

J’ai atteint le gîte d’étape de Douarnenez en tout début d’après-midi ce qui m’a laissé le temps de découvrir la ville.

De Douarnenez, la baie semble petite et complètement fermée. Le Menez Hom, pourtant de l’autre côté de la baie, parait tout proche.

Île Tristan devant le Menez Hom

La ville dispose de 2 ports, à l’Ouest il y a le port de plaisance de Tréboul ainsi que le port musée à l’embouchure de la rivière.

Tréboul

Bateau dans le port musée

À l’Est il y a le port de Rosmeur, plus pittoresque et entre les deux le centre ville.

Rue de Douarnenez

Le gîte est à l’écart au hameau de Plomarc’h, dans un cadre très champêtre avec une ferme pédagogique.

Ânes au gîte de Douarnenez

Notre randonnée s’est arrêtée ici après 4 jours. Les autres m’ont rejoint le soir après avoir effectué une petite portion de l’étape seulement et une excursion en bus à Quimper.

Voila un aperçu des 4 étapes avec la situation de quelques-uns des lieux que je mentionne plus haut :

Carte du parcours à pied du Fret à Douarnenez en 4 jours

Le lendemain matin nous avons pris le bus pour Quimper où nous attendait nos trains respectifs. C’est le matin tôt que la vue sur le port de Rosmeur est la plus jolie.

Le port de Rosmeur à Douarnenez

A guère plus d’une demi-heure de bus, nous nous sommes quittés à Quimper et j’ai eu le temps de faire un tour de la ville pendant les quelques heures que j’avais à ma disposition avant mon train. C’était le festival Cornouaille et la ville était bien animée.

C’est une très jolie ville avec un petit centre historique bien préservé et une grande cathédrale gothique. Rien à voir avec Brest.

Maison à colombage de Quimper

Cathédrale de Quimper

Cathédrale de Quimper

Un point commun avec Brest quand même : dans les parcs et jardins, on retrouve quelques palmiers et autres essences exotiques.

Il est doux le climat breton ! En tout cas nous n’aurons pas eu à nous en plaindre.

Jardin à Quimper

Une réflexion sur “La presqu’île de Crozon à pied

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s