Les mairies d’arrondissement de Paris

Je ne suis pas adepte de tourner en rond mais pourquoi pas en spirale ?

Or chacun a un jour remarqué que les arrondissements parisiens sont numérotés en spirale. Voila un prétexte idéal pour une randonnée à vélo des plus stupides : rallier les 20 mairies d’arrondissement, dans l’ordre.

Les mairies sont loin d’être les plus beaux monuments du parcours. Il y a des perspectives bien plus grandioses sur l’avenue de l’Opera ou le pont Alexandre III pour ne citer que celles-là. Mais elles forment le fil conducteur de la balade.

Le départ se situe sur l’esplanade Est du Louvre. En face on voit un clocher flanqué de 2 nefs d’églises. Attention c’est un piège, la nef de droite est bien celle de l’église St-Germain l’Auxerrois, mais à gauche ce n’est qu’une façade, presque identique pour ne pas gâcher la symétrie depuis le Louvre, derrière laquelle se cache la mairie du 1er arrondissement. De là où la photo est prise, on voit bien la supercherie.

Mairie du Ier arrondissement de Paris

Direction maintenant le 2ème arrondissement, l’Opéra en ligne de mire avant de se perdre dans le dédale des sens-unique du centre-ville. La mairie du 2ème arrondissement se cache dans une rue étroite. Je trouve que c’est la plus discrète des mairies d’arrondissement.

Mairie du IIeme arrondissement de Paris

Le 3ème est juste à côté, presque tout droit le long de la rue Réaumur et on tombe sur la mairie. Cette fois elle a droit à un îlot pour elle toute seule ce qui est plutôt la norme.

Mairie du IIIeme arrondissement de Paris

Pour le 4ème, là encore c’est facile, il suffit de suivre la rue vieille du Temple en direction de la Seine. Je pensais que j’aurais plus de difficulté que ça avec les sens-unique dans les arrondissements centraux.

Mairie du IVeme arrondissement de Paris

Il est temps d’entamer mon premier passage rive gauche, avec même une traversée de l’île St-Louis, et de grimper la colline Ste-Geneviève car la mairie du 5ème fait face au Panthéon. Elle est, comme celle du 1er, dotée d’une façade inhabituelle pour mieux s’intégrer dans le cadre de la place du Panthéon.

Mairie du Veme arrondissement de Paris

Ensuite je descend la rue Soufflot. J’aurais pris plus de plaisir aux descentes sans les innombrables feux. J’aurais du en tenir le compte, je pense en avoir vu quelques centaines sur le parcours.

La mairie du 6ème est plutôt quelconque, sans fioritures, malgré son emplacement privilégié au pied de l’église St-Sulpice.

Mairie du VIeme arrondissement de Paris

Celle du 7ème se cache dans un hôtel particulier de la rue de Grenelle dont on ne voit que le porche.

Mairie du VIIeme arrondissement de Paris

J’emprunte maintenant l’esplanade des Invalides, retourne rive droite par le pont Alexandre III, puis passe entre grand et petit palais, longe le palais de l’Elysée et bifurque sur la place Beauvau. C’est la partie monumentale du parcours et elle est finalement bien courte. D’autant plus que la mairie du 8ème se trouve dans la discrète rue de Lisbonne derrière le dôme de St-Augustin.

Mairie du VIIIeme arrondissement de Paris

J’arrive maintenant en terrain bien connu, les mairies des 2 arrondissements suivants sont presque le long de la rue de Provence, un itinéraire cyclable privilégié parallèle aux grands boulevards. A l’heure où je suis passé la bande cyclable en contresens n’avait pas encore été prise pour du stationnement automobile, ça n’a donc pas été un enfer.

La mairie du 9ème arrondissement donne sur une cour intérieure, là encore on ne voit qu’un porche.

Mairie du IXeme arrondissement de Paris

Plus loin, celle du 10eme est par contre très imposante, d’autant plus qu’elle domine des rues plutôt étroites.

Mairie du Xeme arrondissement de Paris

Pour éviter la place de la République en travaux, je longe un moment le canal St-Martin. Comme 2 ou 3 fois par semaine la piste cyclable est neutralisée pour le marché. Dommage c’est l’une des plus courue de Paris. Ensuite le boulevard Voltaire, bien que dépourvu de tout aménagement cyclable est l’un de mes axes favoris à vélo, juste parce qu’il est extra large et qu’on ne se fait pas frôler sans arrêt par les voitures qui doublent. J’espère bien qu’il ne finira pas aménagé avec une piste étroite ou pire sur trottoir comme ça a été le cas le long du boulevard Magenta (Je me doute bien que nombre de noms ne parleront qu’aux parisiens !).

La mairie du 11ème arrondissement se trouve sur une grande place et semble du coup plutôt petite et en retrait.

Mairie du XIeme arrondissement de Paris

Malgré son emplacement un peu dans un trou entre de grands immeubles et les voies ferrées de Gare de Lyon toutes proches, j’aime bien celle du 12ème. Essentiellement à cause de ses murs colorés de briques.

La photo ne lui fait pas honneur à cause de l’orientation de la façade. La plupart des mairies font face à l’Ouest ou au Sud-Ouest, les photos auraient été bien mieux exposées en fin d’après-midi.

Mairie du XIIeme arrondissement de Paris

C’est reparti sur la rive gauche. L’itinéraire est facile à suivre, c’est celui de la ligne 6 du métro qui est aérien sur cette portion. La mairie du 13ème est sur la place d’Italie et a quelques couleurs de nouvel an chinois. Oui je parle des petits lampions rouges et or. Et il y a des palmiers en pleine terre, on est au sud de la capitale après tout.

Mairie du XIIIeme arrondissement de Paris

Pour atteindre le 14ème, je suis toujours la ligne 6, tourne autour du Lion de Belfort pour me perdre dans les sens unique du triangle des bermudes d’or (c’est comme ça qu’on appelle le quartier) où se cache la mairie.

Mairie du XIVeme arrondissement de Paris

Les distances commencent à se faire plus longue entre les arrondissements. J’ai passé les 3 quarts des mairies pour à peine plus de la moitié de la distance.

La mairie du 15ème se trouve le long de l’avenue Lecourbe. Je n’aime pas beaucoup cet arrondissement, je m’y perds souvent et les grands axes (Vaugirard, Lecourbe) en sens unique font faire de sacré détours.

Mairie du XVeme arrondissement de Paris

Maintenant je ne remettrai plus les pieds rive gauche, je traverse au pont de Grenelle derrière la statue de la Liberté, puis longe la maison de Radio-France avant de grimper la colline d’Auteuil.

Il y a quantité de beaux hôtels particuliers dans le 16ème arrondissement, celui choisi pour héberger la mairie n’est pas le plus beau et il est plutôt sale de pollution.

Mairie du XVIeme arrondissement de Paris

Je continue sur les grands axes pavés, contourne l’arc de Triomphe et après avoir passé Rome (le métro hein) je m’enfonce dans les ruelles des Batignolles pour dénicher la plus moderne des mairies d’arrondissement, celle du 17ème. Si toutes les mairies ont un air de famille, celles-ci sort du lot, malheureusement par le bas.

Mairie du XVIIeme arrondissement de Paris

Ensuite se sont des quartiers plus populaires que je traverse, derrière Montmartre ou les visiteurs ne s’aventurent guère. Au moins ça m’évite de grimper la butte éponyme.

Mairie du XVIIIeme arrondissement de Paris

Le quartier de la goutte d’or a sans doute les rues les plus défoncées de Paris, mais heureusement sa traversée est rapide, vienne ensuite la traversée des 2 faisceaux ferroviaires des gares du Nord et de l’Est, puis le bassin de la Villette et ça commence à grimper.

La mairie du 19ème est un très bel immeuble en pierres et briques au pied du Parc des Buttes Chaumont.

Mairie du XIXeme arrondissement de Paris

La montée se poursuit par la bien nommée rue des Pyrénées. Bon en fait elle s’appelle Simon Bolivar d’abord, mais je l’ai toujours appelée Pyrénées sur toute sa longueur.

Et je finis par arriver place Gambetta à la mairie du 20ème arrondissement.

Mairie du XXeme arrondissement de Paris

Par chance je n’ai que 3 petits kilomètres, en descente, pour rentrer chez-moi. Ça passe par le fameux et encombré échangeur de Bagnolet mais il est finalement bien aménagé. Pour une fois j’approuve la piste cyclable sur trottoir.

Et voila comment on fait une balade de 60km à 90% dans Paris intra-muros. Selon les conditions de trafic ça peut être une sacré épreuve zen.

Et tout ça nous fait un joli escargot.

Publicités

4 réflexions sur “Les mairies d’arrondissement de Paris

  1. Très sympa comme idée, et intéressantes ces photos des différentes mairies ! j’aime beaucoup géocacher en vélo à Paris, même si en effet, les feux gâchent le plaisir…

    • Suite aux récentes et massives mises en places de double-sens cyclable je pense en effet que les feux ont détrôné les sens uniques au rang de 11ème plaie d’Égypte oui 😉

  2. Euh, pareil que Timotte…Un jour il faudra que nous « rang d’oignons » ensemble…Oui le boulevard Voltaire est large mais avec le stationnement sauvage en double file, on se fait froler de manière récurrente…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s