Privas – Montpellier

C’est une randonnée à vélo déjà ancienne puisque ce trajet de Privas à Montpellier je l’ai parcouru au début du printemps 2010. Mais son récit manquait sur le blog, je m’en suis aperçu en peaufinant la carte du précédent article.

C’était la première longue randonnée que j’effectuais avec le vélo pliant. Et pour descendre dans le sud avec le TGV puis un car TER c’était pratique à transporter et caser dans les espaces prévus pour les bagages.

Mon frère travaillait à Privas et nous sommes partis tous les 2 de chez-lui.

Au sud de la petite préfecture l’horizon est barré par le plateau du Coiron. Pas le choix, il faut le franchir et donc ça commence par monter. J’appréhendais mes capacités sur le petit vélo mais les montées se sont très bien passées, mieux que les descentes où il donne l’impression d’être sur le point de tomber en pièce ! Question d’habitude.

Dans la montée vers le Coiron

C’était vraiment très tôt dans le printemps, les arbres n’avaient pas de feuilles et les matins étaient frais. Et je donne l’impression de porter des affaires pour 2, ce qui est en partie vrai parce que je suis en charge de la tente.

D’ailleurs c’était même ma première sortie cyclo-camping, toutes mes sorties précédentes sur plusieurs jours j’avais profité de l’hospitalité de couchsurfeurs. Depuis je me suis bien rattrapé en passant une cinquantaine de nuits en cyclo-camping, dont 26 pour le seul mois d’août 2012.

Après le Coiron nous avons traversé la petite ville de Villeneuve-de-Berg et descendu la très jolie vallée de l’Ibie jusqu’à Vallon-Pont-d’Arc, parsemée de petites cascades et surplombées par des barres rocheuses émergeant de la végétation méditerranéenne.

Petites chutes sur le cours de l'Ibie

Escarpements au dessus de la vallée de l'Ibie

Une fois l’Ardèche traversée, ça remonte un peu mais le plus dur est passé pour la journée. Il ne nous reste que quelques petites routes pour arriver à St-Ambroix notre ville-étape.

St-Sauveur-de-Cruzières

St-Ambroix est dominé par une petite butte au sommet de laquelle se dresse une vierge.

Madone de St-Ambroix

Et de cette éminence on a une vue sur les toits de la ville.

Les toits de St-Ambroix

Le lendemain nous avons entamé notre grand contournement d’Alès dont l’agglomération constituait pour nous LA ville à éviter.

Cette étape était beaucoup plus plate et régulière, au milieu des vignobles.

Seul la 2ème moitié nous a mis à rude épreuve. Après St-Jean-de-Cuculle, la montée vers le pied du pic St-Loup est très raide et j’ai regretté de ne pas avoir plus de 8 pignons !

Descente du Pic St-Loup

Du coup je suis arrivé à Montpellier bien fatigué. J’ai pu vérifier avec d’autres balades que les sorties en vélo pliant sont bien plus fatigantes, même en étant moins chargé qu’avec mon vélo de randonnée. J’ai l’impression d’atteindre le même niveau de fatigue et d’inconfort à 100km avec le vélo pliant qu’à 150km avec le vélo de randonnée.

À l’entrée de Montpellier nous nous sommes jeté sur la première pharmacie pour acheter de la Biafine, malgré la fraîcheur, le soleil du sud s’est montré bien traître.

À Montpellier c’est une ex-camarade d’université et son compagnon qui nous hébergent et nous passons 2 jours à visiter la ville et ses environs.

J’ai bien aimé le centre entièrement piétonnier de Montpellier. Les quartiers plus récent comme Antigone ont moins de charme même si leur architecture est intéressante et indéniablement photogénique.

Place de la Comédie

Les 3 grâces

Quartier Antigone

Quartier Antigone

Quartier Antigone

Hotel de Région - Quartier Antigone

Quartier Antigone

La rivière qui traverse Montpellier, le Lez, n’est que l’ombre d’une rivière.

Le Lez à Montpellier

Nous sommes également allé faire une excursion au bord de la mer à Maguelone.

Paon dans les jardins de Maguelone

Plage de Maguelone

Voila le parcours des 2 étapes de vélo.

Côté balades dans le sud, un an plus tard c’était le long du canal du midi que je me promenais.

Publicités

Carte : Balades et voyages à vélo de 2009 à 2012

Pour faire suite à cet article de l’été 2011 : Autour de l’Île de France à vélo, voici une carte mise à jour de toutes mes balades et voyages à vélo ces 3 dernières années en France.

J’ai continué sur le même fond de carte qui ne couvre pas mes voyages en Sardaigne et République Tchèque. Mais mis à part quelques échappées, mes balades sont très concentrées dans le bassin parisien.

Cliquez sur la carte pour la voir en grand.

Parcours à vélo 2009 - 2012

Les descriptifs de quasiment toutes les sorties sont dans les catégories balades à vélo (pour les sorties d’une durée inférieure à 4 jours)et voyages à vélo (pour les plus longues).

Pour 2013, les projets et opportunités foisonnent trop pour dévoiler un programme, alors ce sera des surprises, comme d’habitude ! La fréquence des sorties devrait reprendre un rythme de croisière quand les beaux jours reviendront.