Le Charmant Som

Quand on s’est réveillé samedi matin, Grenoble grelottait sous un plafond de nuages. Mais il a suffit de s’élever un peu pour révéler un grand ciel bleu, rendant le froid tout d’un coup beaucoup plus agréable.

Nous sommes partis du Col de la Charmette à l’assaut du Charmant Som dans le massif de la Chartreuse. C’était une courte balade pour profiter de ce weekend à la montagne, et ne pas en garder le seul souvenir de la grisaille et la pollution de l’agglomération grenobloise (une semaine de pic de pollution déjà).

Les dernières montagnes que j’ai vues étaient les Hautes Tatras au mois de juin, il n’y a même pas 6 mois mais ça semblait déjà très long.

La montée à commencé dans la forêt bien à l’ombre.

Forêt

Puis nous avons débouché dans un beau vallon ensoleillé où nous avons enfin ressenti un peu de chaleur.

Vallon

Nous avons pu apercevoir quelques chamois, dont un seul de près.

Chamois

La Grand Sure se développe face à nous, de l’autre côté du col de la Charmette.

La Grande Sure

Sur ce versant du Charmant Som, le balisage n’est plus entretenu, et certains chemins ont quasiment disparus. Il ne reste que quelques pierres pour délimiter celui-ci.

Chemin

Dès la crête atteinte, la vue s’est ouverte sur le monastère de la Grande Chartreuse et le Grand Som, et au loin jusqu’au Mont-Blanc.

Monastère de la Grande Chartreuse et Grand Som

Les Chocards nous ont un peu tenu compagnie pendant le pique-nique, de vrais pigeons des montagnes.

Chocard

Nous n’avons pas croisé beaucoup de monde pendant la montée, mais c’est une véritable petite foule qu’on a retrouvé au sommet, puisque sur le versant sud la randonnée est très courte, à peine 200m de dénivelée, et le panorama particulièrement grandiose dans cette lumière presque hivernale.

Le Mont-Blanc émerge largement derrière les Lances de Malissard.

Le Mont-Blanc derrière les Lances de Malissard

La chaîne de Belledonne était couverte de neige derrière la dent de Crolles, alors que la Chartreuse n’en avait pas un centimètre.

La dent de Crolles devant Belledonne

Au sud le Vercors se détachait à contre-jour alors que Grenoble était toujours sous les nuages.

Le Vercors

Enfin, juste en face, Chamechaude, point culminant du massif, nous dépassait de quelques centaines de mètres.

Chamechaude

La descente s’est effectuée par le sentier balisé, dans le sous-bois jusqu’au parking du col.

D’ailleurs quand on voit tous ces P bleus sur la carte, on en vient à rêver d’un massif moins accessible, où les routes ne nous mènent pas à quelques centaines de mètres des sommets, même si on a bien profité de ce luxe. Avec quelques routes fermées, peut-être que l’appellation « Parc Naturel » prendrait un peu de sens.

Le parcours

Publicités

2 réflexions sur “Le Charmant Som

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s