Grenoble et Drôme des collines

Premier voyage en TGV avec le vélo pliant pour 2011. Toujours aussi pratique et toujours des regards interloqués des autres voyageurs. Mais je n’allais quand même pas me rendre à Grenoble sans biclou ! Il suffit de suivre un peu l’actualité pour avoir de la capitale alpine une image des plus « vélo-amicale », non loin derrière Strasbourg qui conserve indéniablement la première place.

De plus c’était une visite chez mon frère et sa copine, dont la voiture, inutile, rouille depuis quelques mois. Alors que leurs vélos servent quotidiennement… même le weekend.

Donc en ce weekend ensoleillé c’est vers la Drôme des collines qu’on prévoit un tour. Aucun de nous je pense ne se qualifie de sportif alors des collines valent bien un col alpin. Surtout que j’ai des cols alpins une image assez négative, chargée d’automobiles. Si j’ai envie de voir/entendre/sentir des voitures rugissantes le weekend je n’ai qu’à pédaler le long de l’A4 ! (Chose que je fais assez souvent d’ailleurs vu que c’est le trajet le plus direct 94 – Paris).

La Drôme des collines ne m’est pas inconnue puisque j’ai déjà visité par le passé son plus surprenant monument : le palais idéal d’Hauterives.

Pour s’échapper de l’agglomération Grenobloise et de ses mornes banlieues, 40 minutes de TER nous mènent au cœur du Royans, où commence notre balade.

D’abord le long de la Bourne via Saint-Nazaire puis Pont-en-Royans.

Saint-Nazaire en Royans

Pont-en-Royans

Ensuite ça grimpe sec, mais pas très longtemps jusqu’à Saint-André-en-Royans, presque à la limite supérieure des cultures. Le château domine la vallée de l’Isère dans laquelle on replonge bien vite, trop vite presque.

Saint-André-en-Royans

A la Sône on coupe la rivière et on se repose au bord de l’eau… Sur l’eau même, sur un ponton d’une base d’aviron encore en repos hivernal. Pourtant la météo est presque estivale. Seul l’absence de feuillage aux arbres et quelques sommets enneigés au loin rappellent qu’avril commence à peine.

Vieux pont de la Sône

On regrimpe sans répis rive droite de l’Isère jusqu’au magnifique village de Saint-Antoine-l’Abbaye ou une longue pause « glace artisanale à la Chartreuse » est bien méritée. On retrouve dans le village des signes du passage d’un des chemins de Saint-Jacques, ça me rappelle mon précédent passage dans l’étrangement nommé Saint-Julien-Molin-Molette.

Saint-Antoine-l'Abbaye

Saint-Antoine-l'Abbaye

Saint-Antoine-l'Abbaye

Saint-Antoine-l'Abbaye

Saint-Antoine-l'Abbaye

Un dernier raidillon après le village et ça descend jusqu’à Romans.

En passant par Montmiral et sa tour qui ne nous fera pas faire de détour, la vue sur le Vercors est déjà très bien d’en bas !

Tour de Montmiral

Le Vercors depuis Montmiral

Enfin ça descend presque jusqu’à Romans car les derniers kilomètres, à plat et avec un fort vent de face ont été les plus éprouvants de la balade. Mais on a eu de justesse un train pour Grenoble ([mode théorie du complot]qui nous a attendu pour nous faire payer un supplément de billet [/mode théorie du complot]).

Le GPS était là pour enregistrer le tracé de cette jolie rando.


Le lendemain on a fait un peu de vélo sur la sortie dominicale des Grenoblois : les bords de l’Isère. Et pour se donner un but on a déniché quelques géocaches au passage. Mais toutes n’ont pas pu être signées, ça grouillait de moldus.

Des bords de l’Isère on a souvent de belles échappées sur la Chartreuse à l’Ouest et Belledonne à l’Est.

Belledonne

Dent de Crolles

Comme quoi on prouve une fois de plus après la Suisse cet été qu’il est très facile de pédaler à plat dans les Alpes ! D’ailleurs sur les bords de l’Isère un balisage indique Chambéry, un itinéraire cyclotouriste pas fatiguant au moins, où les touristes déferleront comme sur la plus médiatique Loire à vélo ou le mythique canal du midi (c’est pour bientôt !), ou pas.


Dès potron-minet lundi j’ai pu reprendre le tgv et arriver à l’heure à 9h30 au bureau à quelques 650km de là. Vive la multimodalité à grande vitesse !

Pour ceux qui chercheraient d’autres idées de sorties à vélo (ou à pied), autour de Grenoble, je conseille les compte-rendus en image de Matthieu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s