Médiévales de Provins à vélo

Tous les ans à la mi-juin ont lieu les médiévales de Provins. Une fête qui le temps d’un weekend rappelle l’importance de cette ville de foire au moyen-âge et l’héritage qu’elle en a conservé. J’y ai fait un tour en 2007 puis à nouveau cette année les 13 et 14 juin, cette fois en m’y rendant à vélo.

Vu la distance à parcourir il faut la journée ou au moins une grosse demi-journée pour s’y rendre, ce qui ne laisse guère de temps pour profiter des festivités. Pour passer la nuit sur place une demande sur couchsurfing et c’était réglé.

Je suis parti en fin de matinée de Saint-Maur. Ça commence toujours par la montée de Sucy dès qu’il s’agit de se rendre sur le plateau de la Brie mais ensuite c’est quasiment tout plat et la forêt Notre-Dame est là pour apporter ombre et fraîcheur. Une fois sorti de la forêt que je connais par cœur il faut regarder la carte pour trouver le départ de l’ancienne voie ferrée dite « ligne des roses », aujourd’hui une voie verte qui s’étend sur une quinzaine de kilomètres  dans la vallée de l’Yerres.

Ligne des roses

Cette voie située dans le prolongement de la ligne de la Bastille (aujourd’hui RER A, branche de Boissy-Saint-Léger) tire son nom des cultures de roses présentes autrefois dans la vallée de l’Yerres. L’activité n’existe plus ou presque et un seul village en a gardé la trace dans son nom : Mandres-les-Roses.

Le chemin passe par Brie-Comte-Robert, où j’ai fait un détour pour voir les restes du château. Le centre-ville est très pavé, c’est un enfer pour les cyclistes !

Brie Comte Robert

Ensuite c’est tout en faux plats et courbes légères tant qu’on suit l’ancienne voie ferrée mais l’aménagement est bien court et il faut prendre les petites routes ou en tout cas éviter avec soin les départementales très roulantes qui s’éloignent de l’agglomération parisienne. L’itinéraire réserve quelques surprises comme un passage à gué, et de nombreux villages et belles demeures dans un paysage très agréable et arboré. Moi qui pensais que la Brie c’était des champs de céréales à perte de vue … et bien oui une fois passé Rozay-en-Brie c’est tout à fait ça ! La fin du parcours est beaucoup moins sympa mais au moins les lignes droites s’avalent à toute vitesse.

Gué

L’arrivée sur Provins par le nord se fait par un petit vallon relativement peu fréquenté malgré la foule une fois en ville.

Les médiévales attirent tous les ans plus de monde et c’est vraiment la cohue dans la ville-haute (ce qui encourage la ville a augmenté le tarif régulièrement …). Y arriver en fin d’après-midi m’a permis de voir des spectacles nocturnes de cracheurs de feu et de passer la soirée sur les remparts en compagnie de mon hôte et ses  amis. Avec le trajet dans les pattes j’ai dormi comme un loir à peine couché à 3h du mat’ !

Le dimanche a donc été très calme à déambuler entre les échoppes, siroter des cidres artisanaux et autres hypocras en admirant les costumes de ceux qui avaient fait, contrairement à nous, un effort vestimentaire.

Médiévales de Provins

Cette photo date de 2007, je n’en ai pas repris sur place cette année.

Le parcours de la journée sur Openrunner.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s